was successfully added to your cart.
Feuillet

Janvier 2017 – n°416

By 2 mars 2018 No Comments

Janvier 2017 – n°416

– Nous, on “fait équipe” le mardi après-midi. Et vous ?
– Nous, c’est toujours le soir…
– Vous savez, j’ai repris l’équipe, Madame X.… était vraiment trop fatiguée. Je ne sais pas si je fais bien mais elles sont très gentilles avec moi.
A la “tente de la rencontre” ou sur la prairie du village dominicain à Lourdes, on se salue, on s’embrasse, on prend des nouvelles les uns et des autres. On raconte la joie de se retrouver en Equipe. Parfois certains évoquent quelques craintes de voir des équipes vieillir mais tous disent les liens très forts qui se sont créés au cours des rencontres mensuelles.
– On est bien ici, tout le monde se parle… Et vous avez vu tous ces malades ?
Pauvres et malades sont à la première place. Le P. Eyquem confiait : “Le pauvre est celui auquel personne ne pense, sinon le Christ, car il ne représente rien. Il ne fait pas le poids. Il n’intéresse personne. C’est ce laissé-pour-compte qui devient précieux aux yeux de Dieu. Je pense que seuls des yeux éclairés par une lumière d’En-Haut peuvent, eux aussi, le discerner. On n’enrichit pas le pauvre. C’est lui qui nous enrichit… Car Dieu est avec lui.” C’est la réalité de Lourdes. Près de Marie, les liens se resserrent. Dieu se fait proche. Toute personne rencontrée, encore inconnue la veille, devient un frère dans le Christ.
– Je voudrais bien inviter des nouveaux dans mon équipe, mais… j’ai peur que ça ne plaise pas aux autres.
Cette confidence du premier jour évolue rapidement. Le désir missionnaire grandit. La confiance revient. “Il nous faut mettre jour après jour nos pas dans les pas de Marie, notre main dans la main de Marie. Alors, nous aussi, nous entrerons dans la mouvance de l’Esprit-Saint.”( P. Eyquem) La certitude que Marie et Jésus nous aiment, que l’Esprit Saint est à l’œuvre remplissent les pèlerins d’une paix profonde. C’est ce trésor qu’ils rapportent aux membres des Equipes qui n’ont pas pu faire le voyage : une grâce renouvelée, un nouvel élan pour toutes les Equipes.
En cette année jubilaire le sanctuaire nous offre la possibilité de vivre plus pleinement la miséricorde de Dieu. C’est aussi ce que les Equipes du Rosaire partagent chaque mois pendant les rencontres dans les maisons. Et chaque jour, avec la Vierge Marie, contempler un mystère de la vie de Jésus console les cœurs et apporte l’espérance.
– A demain, à la basilique du Rosaire. N’oubliez pas la bannière !
Les deux célébrations du jeudi et du vendredi de 14h à 15h à la basilique du Rosaire permettent aux membres des Equipes de se retrouver pour prier, chanter et écouter la Parole de Dieu. Des informations sur la vie des Equipes sont données le premier jour et l’enseignement sur le thème d’année le lendemain.
Au cours des processions, les bannières des Equipes du Rosaire des diocèses rassemblent de plus en plus de personnes. Elles sont le signe visible de la prière des membres pour tous ceux qui souffrent et peinent. Elles sont la voix de ceux qui chantent l’amour de Dieu pour son peuple en marche.
Souvent c’est au retour du pèlerinage du Rosaire que de nouvelles équipes naissent répondant ainsi au désir des pèlerins de continuer à nourrir leur foi. Le P. Eyquem rappelait au cours d’une conférence que “Le Rosaire n’est pas seulement une manière de prier, il est une profession de foi dans la mesure où il est un résumé de l’Evangile. Il se prête donc à un approfondissement de la foi et même à une annonce de la foi.”
Marie nous donne la mission de porter Jésus, le porter en rayonnant de lui, le porter pour vivre la charité fraternelle non seulement à Lourdes mais partout où nous vivons.