was successfully added to your cart.
Feuillet

Juin 2017 – n°421

By 2 mars 2018 No Comments

Juin 2017 – n°421

J’ai reçu le prénom d’Arnaud à ma naissance, il y a bientôt 54 ans, mais depuis le jour de mon entrée dans l’Ordre des Prêcheurs à Toulouse, il y 30 ans, on m’appelle frère Arnaud. J’ai d’abord passé 22 ans à Paris où j’ai vécu avec ma famille. Après des études de lettres à la Sorbonne, je suis parti faire ma coopération en Mauritanie, une parenthèse de deux années dans une mission de Pères Spiritains : contact avec le monde musulman, rencontre avec les coutumes et traditions des habitants de l’Afrique de l’Ouest.
Au retour mon regard sur le monde français a changé. Mon entrée chez les Dominicains a été préparée par une bonne expérience ecclésiale, à travers divers mouvements et communautés, MEJ, aumôneries étudiantes, groupes charismatiques, diverses communautés religieuses. Dans l’Ordre je me suis senti à mon aise. Les circonstances m’ont conduit à choisir d’entrer dans la Province de Toulouse. La beauté de la liturgie a enthousiasmé le musicien que j’ai toujours été. Car avant d’entendre l’appel à suivre le Christ, j’ai ressenti une très forte attraction pour le piano. Cette passion ne m’a jamais quitté de sorte que j’ai toujours pu pratiquer cet instrument, avec l’accord de mes supérieurs. Depuis des années, je concilie donc ma vocation religieuse avec ma vocation musicale. Le piano est un compagnon de route qui ne m’éloigne pas du Christ, mais au contraire m’en rapproche. Mais revenons un peu en arrière.
En 1993, je suis ordonné prêtre et deux mois après, me voici dans l’avion : destination la Réunion. Je fais partie de l’équipe de fondation composée de 3 frères. J’y passe mes 6 premières années de ministère apostolique, comme aumônier de collège et de lycée et curé de la Cathédrale de Saint Denis. Les nombreux contacts avec les jeunes, les familles, les couples de fiancés développent en moi un fort intérêt autour des questions du mariage et de la famille.
A mon retour en métropole, je passe 4 ans à Marseille comme aumônier d’étudiants tout en me formant en pastorale familiale, à l’Institut des Sciences de la Famille de Lyon, ainsi qu’au CLER-Amour et Famille (où je deviens éducateur à la vie). Mais mon Provincial me demande de repartir pour une nouvelle aventure réunionnaise. Celle-ci va durer 8 ans, de 2003 à 2011. J’y mets à profit ma formation en entrant dans l’équipe diocésaine de pastorale familiale, tout en reprenant les rênes de la paroisse de la Cathédrale. La Réunion est une terre que j’aime beaucoup pour la richesse des contacts humains, l’originalité de son contexte culturel et religieux, la beauté de ses paysages. Par ailleurs, je développe toute une activité musicale, avec musiciens et chanteurs, concerts et manifestations artistiques, fêtes de la musique. Des rencontres humaines et spirituelles fortes.
Après ce séjour dans l’Océan Indien je suis assigné à Toulouse puis à Montpellier. Depuis 2012, la direction de la chorale du Pèlerinage du Rosaire m’est confiée, une magnifique expérience de partage et d’amitié que je n’oublierai pas. Désormais, les Equipes du Rosaire vont constituer mon apostolat principal : deux années au service des équipes du diocèse et de la région de Montpellier et me voici appelé à travailler avec l’équipe nationale. Quelle belle mission ! Je suis touché par la confiance qui m’est faite. J’ai hâte de venir vous rencontrer dans vos régions et de poursuivre cette œuvre que me lègue le frère Hervé Jégou. Qu’il soit remercié pour son immense travail. L’enjeu pour l’évangélisation est immense. Avec tous, je souhaite que l’Evangile soit de plus en plus connu, partagé et diffusé, dans les maisons et sous la protection de la Vierge Marie et de Saint Dominique !