was successfully added to your cart.

Feuillet

Juin 2019 – n°443

By 26 novembre 2019 No Comments

Juin 2019 – n°443

Merci pour les deux années que nous venons de vivre !
L’année 2017 a vu la mise en place d’un secrétariat international au Couvent Saint-Thomas d’Aquin à Toulouse avec une personne salariée et la réorganisation du travail avec une nouvelle équipe. Nous avons envisagé ce travail en pensant au moyen et long terme.
En 2018, deux grands déplacements nous ont permis de vivre de belles rencontres. Nous rendons grâce pour l’accueil formidable reçu dans tous les pays où les portes se sont souvent ouvertes généreusement et chaleureusement. Nous en avons été émus et émerveillés.
En août, nous avons visité les Équipes du Rosaire de l’Océan Indien. À Madagascar, le Mouvement croît régulièrement avec de jeunes membres qui participent activement aux rassemblements. Aux Seychelles, où le Mouvement est bien présent dans les différentes îles. Et enfin l’Île Maurice où nous étions présents aux journées de travail du Comité fédéral de la FEROI (Fédération des Équipes du Rosaire de l’Océan Indien) ainsi qu’à la rencontre nationale annuelle.
Fin novembre-début décembre, en vue de fonder le Mouvement, nous nous sommes rendus dans la Caraïbe, à Sainte-Lucie et à la Dominique. Puis ce fut le tour de Washington aux États-Unis, du Guatemala et du Mexique. Partout, nous avons pu présenter les Équipes du Rosaire à des personnes qui se sont souvent enthousiasmées. Elles ont vu, à travers l’engagement dans le Mouvement, l’occasion de faire œuvre de mission. Le Mouvement va naître dans chacun de ces pays.
Mais nous ne pouvons rien faire sans l’aide des membres des Équipes du Rosaire répandues à travers le monde. Notre mission internationale puise ses forces dans la prière de tous pour le développement du Mouvement. La prière d’une petite équipe porte du fruit bien au-delà des mers. La prière ne connaît pas de langue ni de frontière !
Il faut également songer au financement et nous avons pensé mettre à contribution les membres dans le monde, sur le mode du volontariat, bien évidemment. Nous sommes si souvent sollicités !.. Si chaque membre des Équipes dans tous les pays donne – seulement ! – 0,50 € par an, notre budget sera largement couvert et nous pourrons soutenir les Équipes les plus défavorisées. Nous remettons donc le Mouvement dans sa dimension internationale entre vos mains !

Mais qui devons-nous remercier ?
– En premier lieu, nous allons rendre grâce à Dieu.
C’est lui qui se manifeste dans la mission qui nous a été confiée. Nous avons été guidés par les souhaits exprimés par le Maître de l’Ordre, par les demandes explicites des frères et sœurs dominicains, par les désirs missionnaires de membres des Équipes du Rosaire… C’est ainsi que des horizons inattendus s’ouvrent devant nous : la Chine, le Timor oriental, la Corée du Sud, le Togo, le Guatemala, la Turquie… Nous en sommes à la fois émerveillés et un peu dépassés ! Et nous lui disons merci parce que son Esprit est à l’œuvre.

– Puis nous disons merci à la Vierge Marie.
Nous essayons de nous mettre à l’école de Marie. Et ce n’est pas si simple. Il faut que nous acceptions de nous abandonner. Elle est celle qui chez nous reçoit. Elle est celle qui veut que nos équipes – ses équipes ! – soient missionnaires. Les Équipes, nous le savons, sont l’œuvre de la Vierge Marie pour la plus grande gloire de son Fils ! Alors quand nous sentons un peu de découragement, nous nous confions à elle et elle nous montre Jésus.
Et nous lui disons merci d’être notre compagne de chaque instant.
– Enfin, c’est à vous, membres des Équipes du Rosaire que nous disons merci.
Nous sommes persuadés que la prière des Équipes – la vôtre ! – nourrit la mission. N’oubliez pas que votre prière n’est jamais perdue pour Dieu. Offrez-la-lui. Il en fera ce qu’il voudra. Ces derniers mois, nous avons vu dans les portes qui se sont ouvertes devant nous, dans les bras qui se sont tendus et les cœurs qui ont été touchés, tant de signes de la présence de Dieu. Que nos équipes deviennent missionnaires par leurs actes et leur prière !
Et nous vous disons merci, de tout cœur. Merci pour votre prière. Merci pour ceux qui nous ont déjà fait parvenir leur aide généreuse.
Que d’audace, dans nos remerciements et nos projets, n’est-ce pas ? Mais c’est celle des enfants de Dieu ! Alors, enfin, permettez-nous d’oser vous dire notre enthousiasme et notre joie ! Qu’ils deviennent les vôtres !