was successfully added to your cart.

Feuillet

Mars 2019 – n°440

By 26 novembre 2019 No Comments

Mars 2019 – n°440

Ce jour-là, il a suffi de l’invitation pressante de Jacqueline : “il faut venir dans notre Équipe du Rosaire !” pour que tout bascule, pour que j’ose risquer un “oui” confiant malgré ma méconnaissance du Mouvement à cette époque. Ce jour-là, je me souviens, le ciel était rose comme les fleurs du même nom, emblème de l’amour universel de Marie… Il me fallait “oser”, cette anagramme de “rose” qui allait me conduire sur les pas du Rosaire et m’amener à l’engagement. Je ne savais pas que la route avec Marie s’ouvrait devant moi et que Marie allait m’entraîner toujours plus loin : tout d’abord membre d’une équipe, j’ai été appelée comme responsable d’équipe, puis de secteur, et ensuite comme responsable diocésaine et depuis peu, comme responsable régionale.

Oui, pour servir
Oser dire “oui” à la responsabilité, c’est oser se mettre en tenue de service pour servir le Mouvement, pour servir les autres, pour servir Marie et pour servir le Christ. Comme à Cana, Marie sait toujours conduire les serviteurs à son Fils. Quand les serviteurs désemparés que nous sommes viennent à elle, parce que le vin vient à manquer, elle nous rassure et nous dit : “Faites tout ce qu’il vous dira !”. C’est lui, le Christ, qui nous façonne et nous transforme à travers les “oui” de nos vies, en réponse à ses appels. Quand le Seigneur parle, sa Parole trouve souvent le moyen de nous atteindre, même quand nous inventons de malins subterfuges qui permettraient d’éviter l’engagement et le service auquel il nous appelle.

Oui, pour aimer
Si oser la responsabilité, c’est servir ; servir, c’est aimer. N’oublions pas que quand nous disons “Marie”, nous disons “aimer”, son anagramme. L’homme qui a été créé par amour est fait pour l’amour. Accepter une responsabilité dans le Mouvement, ça n’est rien d’autre que chercher à aimer les autres en leur proposant cette joyeuse petite école de prière qui les conduira à Jésus. Si nous appartenons aux Equipes du Rosaire, c’est que nous partageons avec le Pape François la conviction que “le lieu le plus précieux que nous pouvons avoir dans la vie est notre relation à Dieu”, là où nous pouvons l’aimer et nous laisser aimer par lui. Servir le Mouvement, c’est ainsi se mettre au service de cette relation d’amour qu’est notre relation à Dieu.

Oui, pour favoriser la communion
Si servir, c’est aimer ; aimer, c’est toujours chercher à construire la communion en favorisant le dialogue entre des personnes différentes qui nous sont données comme compagnons de route. Être en responsabilité au sein du Mouvement, cela permet de faire de multiples rencontres, d’entrer en contact avec bon nombre d’équipes et de recevoir à cette occasion des confidences. Ce qui se noue dans ces partages, à travers les regards et les attitudes, est très fort et cela ne nous laisse pas indemne. Des plus légers aux plus profonds, ces partages et ces rencontres nous enrichissent plus que nous donnons. Oui, dans la responsabilité, on reçoit souvent plus que ce que l’on donne.

Oui, dans la confiance
Après une quinzaine d’années dans les Équipes du Rosaire, j’ai toujours la conviction que je ne suis pas capable d’être responsable. Un jour, j’ai été appelée et je suis partie, un peu comme Abraham, sans vraiment savoir où j’allais, mais j’ai tant reçu sur le chemin, que j’en rends grâce à Dieu à qui j’ai appris à faire confiance. Il me connaît mieux que moi-même et il connait mes limites et m’apprend à les accepter pour mieux les dépasser. Si le Seigneur avait attendu que les Apôtres soient parfaits pour les appeler, il attendrait toujours ! Dieu n’attend pas que nous soyons parfaits pour nous appeler, mais il attend notre confiance, que nous lui fassions confiance. Oser accepter une responsabilité dans les Équipes du Rosaire c’est oser avoir confiance dans ce qui va arriver, c’est se laisser conduire à la rencontre des autres, en gardant au cœur cette chanson du père Duval : “Seigneur, mon ami, tu m’as pris par la main. J’irai avec toi, sans effroi, jusqu’au bout du chemin.”

Oui, à la suite
de Marie
En ce mois de mars où nous fêtons l’Annonciation, souvenons-nous du “fiat” de Marie. Elle qui a dit “je suis la servante du Seigneur, qu’il me soit fait selon ta Parole”, qu’elle nous apprenne à dire notre propre “oui” en réponse à sa Parole, alors que nous allons entrer dans notre célébration mensuelle.