A la uneActualité

EN 2021, SOYONS SÛRS QUE LE CHRIST MARCHE À NOS CÔTÉS !

By 31 décembre 2020 No Comments

EN 2021, SOYONS SÛRS QUE LE CHRIST MARCHE À NOS CÔTÉS !

Malgré toutes les crises, les souffrances et les croix qui traversent notre monde, nous ne pouvons pas nous laisser paralyser ! Christ porte, avec nous, notre brancard et toutes nos souffrances. N’ayons pas peur durant cette nouvelle année d’inviter des personnes à susciter de nouvelles équipes : même à seulement deux ou trois, comme à Emmaüs, quelque chose de nouveau peut commencer !

Vie en mouvement Janvier 2021

C’étaient nos souffrances qu’il portait…

Le mystère du Portement de Croix que nous approfondissons à travers le thème « c’étaient nos souffrances qu’il portait » accompagne une année qui aura eu son lot de croix et d’épreuves : crise sanitaire, deuils et décès, solitude accentuée par la tenue à distance obligée de nos proches, annulation de rassemblements qui nous tenaient à cœur, impossibilité de célébrer l’eucharistie du dimanche avec une communauté paroissiale… Oui, au cours de l’année écoulée, les croix n’ont pas manqué. Alors qu’une année nouvelle commence, et sans savoir encore à quoi elle ressemblera, nous espérons qu’elle aura son lot de joies, mais nous savons aussi qu’elle aura son lot d’épreuves. Au cours de cette année nouvelle, soyons sûrs que le Christ marche à nos côtés et qu’il partage avec nous nos joies comme nos peines. Peut-être aurons-nous l’impression, à certains moments, qu’il se sera comme absenté, mais heureux serons-nous si, au terme de cette année, un peu comme les disciples d’Emmaüs, nos yeux s’ouvrent et découvrent combien le Seigneur était présent à nos côtés, même aux heures les plus sombres, et que c’étaient nos souffrances qu’il portait.

S’arrêter et partager

Notre maison sera notre auberge d’Emmaüs. C’est là que, réunis en équipe, nous prendrons le temps de nous arrêter et de partager le bon pain de la Parole de Dieu diffusé dans nos feuillets mensuels. Après en avoir été privés quelques mois l’an passé, nous percevons mieux l’importance de nos temps de célébration en équipe. Dans chacun de nos feuillets, dans la partie « Réflexion pour notre vie », sont proposés habituellement (en rouge) un temps de méditation personnelle en silence et un temps de réflexion et de partage en équipe. Libre à vous, dans cette partie de vous arrêter, si vous le souhaitez, à la fin de chaque paragraphe, avant de chanter le refrain proposé, pour partager sur ce qui vient d’être lu, même si aucune question n’est formellement proposée. Chaque équipe saura trouver le rythme qui lui convient pour faire de ce temps de « Réflexion pour notre vie », un vrai temps de partage en équipe en fonction de l’attente de chacun de ses membres.

Annoncer, inviter, susciter

Quand les yeux des disciples d’Emmaüs s’ouvrent et qu’ils découvrent combien leur cœur était devenu tout brûlant, ils n’attendent pas que le jour se lève, mais, dans la nuit, ils se mettent en route vers Jérusalem pour annoncer Celui qu’ils ont rencontré. Après avoir partagé la Parole, comme eux, sans attendre, il nous faudra nous mettre en route pour annoncer Celui qui portait nos souffrances et que nous avons rencontré. Malgré toutes les crises, les souffrances et les croix qui traversent notre monde, nous ne pouvons pas nous laisser paralyser ! Christ porte, avec nous, notre brancard et toutes nos souffrances. Prenant appui sur sa Parole, ne craignons pas d’inviter dans nos équipes. N’ayons pas peur d’inviter des personnes à susciter de nouvelles équipes : même à seulement deux ou trois, comme à Emmaüs, quelque chose de nouveau peut commencer ! En ce début d’année, bon commencement à chacun et chacune d’entre vous !

Fr. François-Dominique Forquin, o.p. et Brigitte Perrin