Feuillet

Février 2020 – n°450

By 1 février 2020 No Comments

Février 2020 – n°450

De nouvelles équipes, qui renouvellent le visage de notre mouvement.
Depuis quelques mois, de nouvelles équipes naissent un peu partout en France, dans la mouvance de ce qui a été semé à Lourdes, lors du dernier pèlerinage du Rosaire. Des pages missionnaires arrivent au secrétariat national et c’est déjà une centaine de nouvelles équipes qui ont vu le jour depuis le mois d’octobre dernier. Gageons que cela ne fasse que commencer ! Bien sûr, ici et là, de nouvelles équipes n’ont pas attendu l’arrivée de la page missionnaire dans notre feuillet mensuel pour voir le jour. Parmi elles, nous vous livrons ce mois-ci le témoignage de la nouvelle équipe de Tonnerre, dans l’Yonne, qui nous dit comment la création d’une équipe peut renouveler non seulement ses membres, mais aussi la paroisse concernée.

Une nouvelle équipe, à Tonnerre.
« Il y a 2 ans, après une période de réflexion, de prise de contacts et de rencontres d’information, une nouvelle équipe, d’une douzaine de personnes, a été créée dans notre petite ville bourguignonne. Notre équipe est composée de couples, de veufs, de célibataires, dont certains sont retraités et d’autres actifs. Après 2 ans d’existence, ce témoignage tombe à point nommé : il nous permet de relire ce que nous avons vécu depuis la création de notre équipe et de vous partager quelques-unes de nos découvertes.
La première chose que nous avons découverte, c’est qu’en ouvrant nos maisons pour la prière mensuelle commune, on s’ouvre à la fraternité, véritable cadeau de Dieu. Nos échanges, profonds et riches, tissent des liens fraternels qui nous aident à nous soutenir mutuellement. Loin de provoquer chez nous un repli frileux, la prière et l’écoute commune de la Parole de Dieu, ont plutôt conduit certains d’entre nous à s’engager dans la paroisse et à lui apporter du sang neuf. Notre appartenance aux Equipes du Rosaire a ainsi contribué à dynamiser l’Eglise locale et à nous faire prendre conscience de la dimension missionnaire du mouvement. Nos temps de célébration mensuelle ont permis à certains d’entre nous de redécouvrir l’importance de la prière personnelle, régulière et confiante. Des couples ont pu prendre conscience de l’importance de la prière quotidienne, partagée avec les enfants, pour s’enraciner plus profondément dans le sacrement de mariage et s’abreuver ensemble à la source qui permet d’aimer et de pardonner. Avec Marie, nous avons pu faire l’expérience que nos maisons sont habitées par une présence discrète, mais réelle : une représentation de Marie, une bougie allumée, les transforment et les éclairent. En devenant un lieu de prière, elles sont plus chaleureuses et le demeurent. Elles ne sont plus comme avant. Ce ne sont pas seulement nos maisons qui ne sont plus comme avant, mais ceux qui les habitent : pour la sérénité et la paix apportées à nos vies, pour la lumière de ton Fils qui nous parvient à travers les visages lumineux de nos frères, nous te disons : ‘Merci, Marie, de faire de nos maisons ta maison.’ »

A Tonnerre… une équipe du tonnerre !
En lisant ces quelques lignes, vous vous dites sans doute que cette nouvelle équipe de Tonnerre est vraiment du tonnerre…et vous avez raison ! Mais ce n’est pas qu’à Tonnerre qu’une nouvelle équipe peut naître et porter du fruit dans la paroisse et auprès des jeunes couples et de leurs enfants : près de chez vous, une équipe pourrait naître bientôt ! C’est le coup de tonnerre que nous vous souhaitons ! Un peu comme le jour de la Pentecôte, un violent coup de vent a fait trembler les murs au point de faire naître les Apôtres à leur mission d’annoncer l’Evangile. Si une équipe naît près de chez vous, ce n’est peut-être pas un coup de tonnerre, mais assurément, un coup de foudre du bon Dieu !
Fr. François-Dominique Forquin o.p. et les membres de l’équipe de Tonnerre.