Feuillet

Novembre 2020 – n°458

By 3 novembre 2020 No Comments

Novembre 2020 – n°458

Durant cette nouvelle période de confinement qui perturbe la distribution des feuillets mensuels par le responsable d’équipe, les Equipes du Rosaire ont décidé de mettre à disposition le fichier pdf intégral pour maintenir le lien, ne serait-ce que par internet, et permettre à ceux qui le peuvent de célébrer la rencontre mensuelle en visio conférence.
Profitons de cette occasion pour à nouveau diffuser largement ce feuillet en pdf et pour parler des Equipes du Rosaire !

Le feuillet de novembre 2020

TÉLÉCHARGER

Envoyer ce lien à :

Je confirme que je suis d'accord de recevoir le fichier pdf du feuillet

Après un pèlerinage du Rosaire à Lourdes… de nouveaux membres intégrés à une équipe !

Comme vous le savez, depuis l’an passé, le Mouvement s’active, pendant le pèlerinage du Rosaire, pour mieux se faire connaître auprès des nombreux pèlerins qui ne connaissent pas encore les Equipes du Rosaire. Ce mois-ci, nous vous offrons le témoignage d’un couple de pèlerins qui sont entrés dans une équipe du Rosaire après avoir participé à leur premier pèlerinage du Rosaire. Que chacun d’entre vous, lorsqu’il se rend à Lourdes, n’hésite pas à interpeler les pèlerins qu’il rencontre à cette occasion : de nouveaux membres pourront, comme Line et Bernard, venir rejoindre une équipe !

« A Lourdes, il se passe toujours quelque chose »

« A Lourdes, il se passe toujours quelque chose » nous dit Andrée, alors que nous étions face à face dans le compartiment du train nous conduisant à Lourdes pour notre premier pèlerinage du Rosaire. Pendant le trajet, faisant plus ample connaissance, une amitié s’installera rapidement entre nous, d’autant qu’elle était aussi la responsable de chambre de l’unité de vie dans laquelle j’étais au service des malades comme hospitalière. Lourdes, c’est vraiment la grâce de l’amitié qui s’enrichit des différences, celle qui permet la parole vraie, la parole qui écoute. Au long de ces 4 jours de pèlerinage où toutes les souffrances physiques, psychologiques et morales se mêlent aux joies des rencontres et des retrouvailles, chacun, porté par l’espérance, cherche la vérité. Marie ne nous oublie jamais, mais, lors de ce pèlerinage, elle nous a même rattrapés. On peut même dire que sa main est passée par Nicole et Roland qui nous ont offert ce cadeau en osant nous demander : « Voulez-vous faire partie de notre équipe du Rosaire ? » Après quelques jours de réflexion, nous comprenons que ce pourrait être une des suites à donner à notre pèlerinage pour mieux le prolonger.

Prolonger son pélé toute l’année… en entrant dans une équipe !

Depuis ce pèlerinage du Rosaire, nous avons rejoint Monique et Philippe, Agnès, Pierre, Bernadette et bien sûr Nicole et Roland. Avec eux, au sein de notre équipe du Rosaire, nous nous aidons mutuellement à vivre dans la confiance. Pendant nos rencontres mensuelles de prière et d’échanges, nous découvrons peu à peu combien le dialogue n’est pas une polémique stérile, mais avec patience, nous apprenons à écouter l’autre pour le comprendre. Apprendre à écouter l’autre, c’est sans cesse à réapprendre. Comme les premiers apôtres réunis au Cénacle, nous apprenons peu à peu à n’avoir qu’un cœur et qu’une âme. Réunis dans la maison de Marie, nous prenons appui sur sa foi sans faille, elle qui s’est si souvent laissée déconcerter par la Parole de son Fils.

Pour nous, il y a eu un « avant » et un « après » pèlerinage

Appartenir à une équipe du Rosaire, c’est vivre un engagement simple de prière commune une fois par mois et de prière personnelle tous les jours, grâce à la dizaine méditée en communion avec les autres membres de l’équipe. Cette prière des Equipes du Rosaire nous aide à rester toujours plus centrés sur l’essentiel dans notre vie quotidienne. Grâce à ces temps de communion vécus en équipe, nous expérimentons quelque chose de la vérité de l’amour qui nous rassemble en Christ. Pour cela, nous sommes pleins d’action de grâce envers Dieu et nous voulons remercier tous ceux qui, guidés par Bernadette, ont fait qu’il y a eu pour nous un « avant » et un « après » pèlerinage du Rosaire.

Line et Bernard Capitan, diocèse de Clermont-Ferrand